Focus sur le fourgon

Par un beau samedi d’avril 2019, c’est le cœur palpitant et heureux que j’appose ma signature ici et là sur divers documents : ça y est, je suis propriétaire!!!

Propriétaire d’une toute petite maison de quelques mètres carrés, lumineuse, idéalement située en toutes circonstances, immense mais alors immense jardin attenant, et puis 4 roues… ah…

La maisonnette en question est un fourgon aménagé comme un camping-car que je baptiserai Octave.

Êtes-vous prêts pour une petite visite?


Mais avant de démarrer le tour du propriétaire, j’aimerais répondre à une question que l’on me pose souvent : pourquoi Octave?

Ma première inspiration fut Octave Mirbeau, (1848 – 1917) dont j’admire la plume franche et subversive.

La seconde inspiration mais pas la moindre, fut un personnage de théâtre…

Coelio – Que tu es heureux d’être fou!
Octave – Que tu es fou de ne pas être heureux!

Les théâtreux parmi vous auront peut-être reconnu un extrait de la pièce « Les Caprices de Marianne » du génial Alfred de Musset (1810 – 1857).

Troquer sa 208 contre un fourgon aménagé, en faire son véhicule du quotidien et adopter un mode de vie « mimi », mi-sédentaire mi-nomade, n’est-ce pas un projet complètement fou justement??? Ce fut ma réflexion première quand cette idée a germé dans mon esprit.

Vous comprenez donc d’une pierre deux coups le nom du fourgon et le titre du blog. Les Caprices d’Octave symbolisent ma liberté nouvelle : je vais où je veux et quand je veux. Capricieuse!

Rapide coup d’œil sur l’extérieur

Les photos ci-dessus ont été prises chez le concessionnaire, près de Nantes. Les suivantes sur la route.

L’intérieur en images

La banquette peut accueillir 2 passagers avec ceintures de sécurité.
Au niveau du bloc cuisine, à droite de l’évier, une 2ème trappe cachant 2 feux, à gauche, une tablette rabattable pour agrandir le plan de travail.

La tablette supplémentaire où sont posés les cahiers coulisse sous la table à manger.
Quand je suis seule, je pivote seulement le siège passager.

Le matelas est confortable avec ses 194 cm x 134 cm.
Toutes les ouvertures sont équipées de stores occultants et de moustiquaires, garantissant ainsi la tranquillité de mes nuits. Très slogan publicitaire mais très utile!

Le pommeau a un double usage : douche et lavabo.
Le WC converti en toilettes sèches pivote sur le côté pour laisser plus de place à la douche.

Côté autonomie en eau : une cuve de 90 litres d’après le technicien de la concession, 100 litres d’après l’aménageur. C’est comme les syndicats et la police lors des manifestations, c’est que 10 litres ça compte en van!

Dernier détail sur le toit : un panneau solaire de 130 W, permettant de recharger une batterie lithium de 100 Ah.
(Photo prise la tête dans le lanterneau, pas franchement à mon aise.)

Et pour les addicts de la petite lucarne, écran full HD intégré!

Je plaisante, mais faut bien reconnaître que changer de vue presque tous les jours est un grand luxe.


Alors changer de vue pour mieux changer ses points de vue? Peut-être…

Et la santé dans tout ça?


Octave fut mon antalgique, mon anti-dépresseur, ma médecine. Ceux qui ont lu le premier article Je me lance comprendront de quoi je parle.

J’avais tout ce qu’il faut pour être heureuse et je fanais littéralement, comme une plante dans son pot devenu trop petit. Dès lors que je m’engageai dans le processus d’acquisition d’un véhicule, ce fut comme un coup de lifting dans mon quotidien monochrome.

Ceci étant dit, je me dois d’apporter une précision : acquérir un nouveau bien, si précieux soit-il, n’était pas une finalité en soi mais bien un moyen. Le moyen de concrétiser un rêve et de goûter à plus de liberté certes, mais surtout le moyen de donner du sens à ma vie. Du Sens. Entendez une direction, une vision, une création, nom d’un p’tit fourgon!

Sans cet aspect fondamental, je serais retombée dans le piège du consumérisme où le besoin de posséder des choses compense fallacieusement un manque de sens dans l’existence. Combien de fois suis-je tombée dans ce piège et y tomberai-je encore certainement?… La vie « mimi » n’est pas parfaite.

Alors chérir sa santé c’est bien, mais pour quoi, en deux mots. Mes réponses seront en filigrane dans ce blog.

Pas de bras, pas de chocolat! Eh bien, pas de sens, pas de santé!

Bonne route et bonne santé à tous!

Marie Génoist

20 réflexions sur “Focus sur le fourgon”

  1. Merci bcp Marie, avec ta belle plume tu as bien expliqué ce sentiment de liberté lorsque l’on est ds notre maison roulante, Marius, qui permis de me sentir vivante.. Hâte de te relire.
    Bizz Pascale..

  2. Très contente de te lire à nouveau et contente de découvrir un peu plus Octave ! Se trouver quelque chose qui nous porte surtout quand ça ne va très bien est vraiment top. Et génial que ce soit Octave qui t’ai aidé. Moi il y a eu la cosmétique maison où j’ai rencontré de belles personnes et la couture et le fait de me lancer dans les costumes historiques et bien sûr ma Bretagne avec mes sorties comme échappatoire !
    Sincèrement c’est quand mieux de se trouver des choses comme ça que de consommer des medicaments bien trop nocifs pour nous au final.
    Bonne soirée

  3. Bonsoir Marie je viens de lire ton article super intéressant et une belle présentation d’Octave continue à nous faire vivre de bons moments comme cela je te souhaite une bonne soirée et à plus. ( Éric ) z1000

  4. Bonjour Marie… Mon mari et moi avons avons nous aussi un fourgon pour nos échappatoires, c’est avec grand plaisir que je lirai ton blog, tu vas nous faire plein de caprices avec Octave et j’aime ♥.

  5. Les plus belles richesses : Santé et liberté..🐞
    Octave est tout mimi comme ton mode de vie.😀.longue route à toi et hâte de te relire .
    Babette

  6. Bonjour Marie,
    Je t’ai découverte, comme beaucoup d’autres, sur le live de Philippe et c’est avec plaisir que je lis ton blog 🙂 Je suis aussi « mimi » depuis à peu près les mêmes dates que toi ! J’ai acheté un camping-car en juin dernier et j’ai passé ces 2 mois d’été à vadrouiller… Le bonheur… Même si beaucoup de fatigue car pas mal de logistique tout de même (tout en travaillant et en s’occupant d’un enfant 😀 ). Je suis rentrée mais envie de repartir déjà !
    En tout cas, je me retrouve dans ton cheminement et j’ai hâte de lire la suite !
    Bonne route à toi 😉
    Magali

  7. Si c’est remboursé par la Sécu je vais me faire prescrire un traitement de 6 mois de « Van Life ». C’est tellement déprimant cette névrose de La Rentrée combinée au changement saisonnier…

    Octave est vraiment magnifique. Pas tape-à-l’œil à l’extérieur, et « cosy » à l’intérieur. Les teintes douces et claires procurent une sensation d’espace et de liberté d’esprit et le coin couchage n’est pas trop cloisonné. L’implantation, comme on dit dans le milieu du camping-car, est fonctionnelle et parfaite ; c’est un véritable cocon et havre de paix. Avec ce niveau de confort il serait peut-être même envisageable d’acheter un terrain avec l’eau et l’électricité ou un grand garage pour disposer d’une base de repli et y vivre à l’année…

    Faire la route est déjà quelque chose d’excitant mais dans ces conditions là il va y avoir la possibilité d’une véritable communion avec les espaces naturels sans trop de contraintes de mobilité et de temps, et d’authenticité au fil des nouvelles rencontres.

    harmonie30

    • J’envisage en effet, un terrain de loisir ou un garage avec eau et électricité, mais par pour tout de suite. Il faut d’abord que je passe « l’épreuve » des 4 saisons pour faire mes choix.
      Merci pour ton beau commentaire.
      A bientôt.

      • Bonjour Marie,

        Au moment où j’ai rédigé mon commentaire précédent je n’avais pas écouté dans son entièreté ton intervention en « live » sur la chaîne « Voyage Voyages » de Philippe (seulement les 10 dernières minutes).

        Et je me suis rendu compte plus tard à l’écoute complète que tu avais déjà répondu à mon interrogation, et avec les mêmes mots et expression (acquérir un terrain ou un grand garage) et aussi formulé l’idée à laquelle j’en étais arrivé d’utiliser du bâti, dans ton cas ton appartement, pour en faire une simple zone de stockage des affaires non utilisées au quotidien, et partir vivre à plein temps dans le fourgon aménagé… En fait je dois être en train d’élaborer une réflexion un peu similaire à la tienne et qui me connecte tant à ton projet pour en arriver aux mêmes idées !

        En ce qui me concerne je m’apprête à quitter l’enfer du salariat d’ici quelques mois et je compte bien cette fois ne pas retomber dans un énième piège de la « Matrice », notamment cette case qu’on appelle « Retraite » avec son cortège de maladies en tous genre et de fin misérable, et c’est en partie pourquoi je m’intéresse aux modes de vie alternatifs pouvant favoriser ce que je définirais comme une « Reconnexion » ; une reconnexion avec ma nature authentique et profonde, l’essence de mon être, en shuntant toutes les périodes de vie pénibles passées telles qu’un environnement familial où l’on n’est pas vraiment soutenu, puis une scolarité qui tue l’intelligence et la créativité, suivie d’une vie professionnelle de salarié qui détruit la santé et rend fou…

        Bien sûr tout ceci est le lot de beaucoup de monde et finalement les gens semblent y trouver leur intérêt abrutis et drogués par le consumérisme et le divertissement que leur propose en continu le système, l’addiction aux « fake news » et à la manipulation mentale des médias, le besoin moutonnier d’être socialement conformes, et au finale se satisfont, bon an, mal an, d’une routine de vie artificielle et insipide.

        J’ai apprécié les sujets que vous avez abordé ou seulement effleuré au cours de ce « live » tant concernant les aspects techniques ou pratiques de la « Van Life » que la démarche intellectuelle, le besoin de solitude tout en maintenant des échanges avec un environnement humain de qualité grâce aux nouvelles technologie de la communication, la reconnexion avec les instincts, la place de l’intuition, la sédentarisation de l’espèce humaine ; ainsi que tous autres sujets tels que la prise en compte des synchronicités ou thèmes relatifs à la spiritualité. Tout cela aurait mérité bien plus de temps.

        Je me suis permis d’être un peu long ici pour te remercier de ton intervention chez Philippe et aussi pour que tu en saches un peu plus sur le profil et les centres d’intérêts de tes « followers », voire t’inspirer, en toute modestie, sur des sujets à traiter via tes contributions à venir !

        Bonne route.

        harmonie30

        • Merci beaucoup Eric pour ce long et beau partage.
          Je me retrouve dans tes propos, comme bon nombre de gens je pense, et avec l’impression que nous sommes de plus en plus nombreux à remettre en cause nos modes de vie et à chercher des solutions alternatives.
          Pour ma part, j’ai décidé de ne pas m’épuiser à lutter contre un système ou vouloir le transformer mais plutôt à le contourner, tout en gardant un pied dedans. Faire avec ce qui est et imaginer ce qui sera.

  8. Nous te sentons rayonnante aux commandes d’Octave. Et nous en sommes heureuses pour toi.
    Tu tends vers ton essentiel, tu as su t’écouter et tu as osé cette riche et belle aventure.
    Longue route à Octave et à toi!
    Au plaisir de te lire.😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*